Contre visite - centre de controle technique Norisko à Saint jean de Védas

Contrôle technique : explication sur la contre visite

Contrôle technique Montpellier vous explique l’importance et les particularités des différentes contre-visites possibles suite à la présence de défaillance sur votre automobile. Pour anticiper au mieux votre contrôle technique et éviter la contre visite, nous avons mis à votre disposition la liste des points à vérifier avant votre venue dans notre centre Norisko.

Contre visite : Qu’est-ce que c’est ? 

Le contrôle technique est obligatoire depuis le 1er janvier 1992. Depuis cette date, il a été instauré également la mise en place des contre-visites. On donne l’impression de mettre une punition à nos clients. En réalité, le but est tout autre, la contre-visite permet de vérifier que la pièce manquante ou défaillante a été changé ou réparé et dans les règles de l’art.

Qui peut affirmer ne jamais faire d’erreur dans son travail ? Nous ne parlons pas de mauvaise intention qui serait dans ce cas la volonté de ne pas faire les réparations, mais l’erreur d’inattention par exemple. Il nous arrive de voir des pièces mal fixées ou ne correspondant pas tout à fait au véhicule. Même si cela ne devrait pas arriver, il suffit que le mécanicien soit dérangé par un appel ou un livreur au moment du changement de votre pièce pour oublier le serrage d’un élément.

La contre visite permet donc d’informer le client d’un problème sur le véhicule. Cela assure votre sécurité et la sécurité des usagers, puisque nous vérifions le bon remplacement et la bonne installation des pièces défectueuses.

Contre-visite : nouvelle réglementation 

Depuis le 20 mai 2018, la réglementation à évolué pour passé à 133 points de contrôle et 610 défaillances possibles.

Les défaillances sont dispersées en trois catégories :

  • Défaillances mineures : nous indiquons toutes les défaillances ne présentant aucun risque pour les occupants du véhicule et autres usagers de la route. Dans la liste, certaines défaillances sont relevées automatiquement par le logiciel de contrôle technique comme le relevé kilométrique ou les défauts OBD.
  • Défaillances majeures : nous indiquons toutes les défaillances présentant un potentiel risque pour les occupants du véhicule et autres usagers de la route. Par exemple des plaquettes de frein au témoin, des pneumatiques au témoin, jeu important dans une rotule de direction, etc ..
  • Défaillances critiques : nous indiquons toutes les défaillances présentant un risque imminent pour les occupants du véhicule et autres usagers de la route. Par exemple fuite du circuit de freinage, pneu au témoin, jeu très important dans une rotule de direction.

Lors d’une contre visite vous avez dans tous les cas deux mois moins un jour pour faire les réparations et nous représenter le véhicule réparé. La différence entre les trois catégories est dans la date de validité du droit de circulation et donc du temps que vous avez pour circuler librement sur la voie publique. Pour une contre visite pour défaillance majeure, vous pouvez circuler durant la validité de la contre visite alors que pour une CV pour défaillance critique, vous pouvez circuler uniquement jusqu’à minuit le jour de la réalisation de la visite technique périodique.

Je tiens à attirer votre intention sur la validité du contrôle technique. Même si vous attendez le dernier jour de validité de la contre-visite pour vous présenter dans notre centre, contrôle technique Montpellier, la durée de validité repart automatiquement de la date du contrôle initiale. Nous n’avons aucune action sur les dates, peu importe le centre de contrôle technique, on ne peut donc pas rallonger la validité d’une contre-visite. Prévoyez donc une certaine marge au cas où les réparations effectuées ne seraient pas conformes à la réglementation.

Peut-on réaliser la contre-visite dans un centre différent du contrôle technique initiale ?

Vous pouvez effectuer une contre-visite chez nous, même si le contrôle technique a été effectué dans un autre centre de contrôle. Pour cela, pensez bien à nous apporter le rapport du contrôle technique initial et le certificat d’immatriculation, pour nous permettre de vérifier les bons points de contrôle.

Pour effectuer une contre-visite, prenez rendez-vous par téléphone en vous munissant de votre carte grise pour nous indiquer la plaque d’immatriculation du véhicule.

Menu